Hall d'entrée. Mur nord

Wang-Toutain, Françoise et De Domenico, Francesca, “Hall d'entrée. Mur nord”, 2017, QIAN-HEMN. Consulté le 8 août 2022, https://bibnum.explore.psl.eu/s/qianlong/ark:/18469/2p936

À propos

Relevé graphique des décors du mur nord du Hall d'entrée de la tombe de Qianlong.

Notice

Auteur
Wang-Toutain, Françoise
De Domenico, Francesca
Date
2017
Type
Dessin ; Restitution 2D
Ecriture
Tibétain (tympan)
Lantsa (piliers et portes)
Couverture spatiale
Zunhua 尊化, province du Hebei, Chine
Couverture temporelle
1743/1747
Sujet
Architecture
Décor funéraire
Qianlong, Empereur mandchou (1711-1799]
Bouddhisme
Source
QIAN-HEMN
Droits
Droits réservés
Identifiant
ark:/18469/2p936

Description

Ce mur (6,30 m de haut sur 6 m de large) comporte un tympan sculpté et une porte palatiale traditionnelle chinoise dans sa partie inférieure.
Au centre du tympan on distingue le 33e Buddha du groupe des 35 Buddhas de purification. Il est assis en vajrāsana sur un double lotus. Sa main gauche fait le mudrā de l’argumentation (skt. vitarka mudrā). Une aura intérieure composée de motifs finement ciselés est entourée d’une aura extérieure ou principale, formée de motifs végétaux avec, au sommet, un joyau précieux flamboyant. Le nom de ce Buddha est gravé de chaque côté du registre supérieur de l’aura principale. Pour l'identification, cf. Françoise Wang-Toutain, Le décor de la tombe de l'empereur mandchou Qianlong : r. 1735-1796, Paris : IET-Collège de France, 2018, p. 429.
De chaque côté du Buddha sont représentés une conque en position verticale entourée de rubans ondulants ainsi qu’un récipient dans lequel se trouvent des plumes de paon. Il est probable qu’il s’agit d’un vase rituel (tib. ‘bhum pa) mais, du fait qu’il comporte une anse, l’objet représenté ressemble beaucoup plus à une théière tibétaine sans son couvercle. Cette iconographie relativement curieuse peut indiquer que l’artiste qui réalisa ces sculptures connaissait mal la différence entre ces deux objets. Peut-être était-il chinois ? Ce vase est posé sur un tabouret dont quatre pieds sont visibles.
La partie basse du tympan est délimitée par le faîte d’une porte traditionnelle de palais chinois. Dans la partie haute, on reconnaît le toit d’un édifice impérial orné d’animaux mythiques traditionnels : une paire de zhengwen 正吻 se faisant face et dont les gueules crachent le faîte du toit. Habituellement, le petit dragon qui court le long de leur corps regarde dans la même direction qu’eux ; mais ici, il regarde vers le chuishou 垂獸, cette autre créature mythique qui est dos à dos avec le zhengwen et qui surveille trois petits animaux zoushou (走獸) figurés le long des tuiles arêtières.
Les embouts des tuiles sont décorés d’un cercle avec une fleur de lotus. Le dessous du toit est orné de motifs végétaux et de coraux insérés entre deux bandes formées de demi-cercles comportant une fleur de lotus.
Le toit de la porte palatiale repose sur une poutre de pierre qui est actuellement soutenue par quatre piliers. Les deux du centre ont certainement été ajoutés après l’inhumation de l'empereur Qianlong (sinon ils auraient empêché le passage du cercueil). Ils ne comportent aucune ornementation. Les deux piliers en position latérale sont gravés des sept lettres en écriture lantsa d'une dhāraṇī. Pour l'identification, cf. Françoise Wang-Toutain, Le décor de la tombe de l'empereur mandchou Qianlong : r. 1735-1796, Paris : IET-Collège de France, 2018, p. 437 et 506.
La poutre est ornée de quatre fleurs de lotus et de motifs végétaux. Sur les quatre « épingles de porte » (menzan 門簪) sont inscrites les quatre syllabes germes (skt. bīja) OṂ ᾹH HŪṂ HṚĪ en écriture lantsa.
Pour chaque pilier latéral, la partie supérieure est ornée d’une fleur de lotus. Sur la partie inférieure, une roue du Dharma entourée de rubans est représentée entre deux rangées de pétales de lotus. Sur la face intérieure de ces piliers est sculpté un long vase posé sur un tabouret et empli de plantes à longues tiges. Sur les parties est et ouest du mur nord est figuré un bol posé sur un haut tabouret et contenant des joyaux flamboyants au-dessus desquels flottent des coraux et des motifs végétaux.

Relation  :

Pour d'autres exemples de porte, voir Première chambre funéraire. Mur nord et Deuxième chambre funéraire. Mur nord.

Pour les 34 autres Buddhas de contrition, voir Première chambre funéraire. Voûte, Deuxième chambre funéraire. Voûte, Deuxième chambre funéraire. Mur nord et Troisième antichambre funéraire. Mur nord.

Retour à la collection go to link

Décor de la tombe de l'empereur Qianlong

Votre sélection

Pas de sélection

X