Troisième antichambre funéraire. Mur nord

Wang-Toutain, Françoise et De Domenico, Francesca, “Troisième antichambre funéraire. Mur nord”, 2017, QIAN-AC3MN. Consulté le 8 août 2022, https://bibnum.explore.psl.eu/s/qianlong/ark:/18469/2pc2g

À propos

Relevé graphique du décor du mur nord de la troisième antichambre de la tombe de Qianlong.

Notice

Auteur
Wang-Toutain, Françoise
De Domenico, Francesca
Date
2017
Type
Dessin ; Restitution 2D
Ecriture
Tibétain
Couverture spatiale
Zunhua 尊化, province du Hebei, Chine
Couverture temporelle
1743/1750
Sujet
Architecture
Décor funéraire
Qianlong, Empereur mandchou (1711-1799]
Bouddhisme
Source
QIAN-AC3MN
Droits
Droits réservés
Identifiant
ark:/18469/2pc2g

Description :

Ce mur est constitué d'un tympan au-dessus de la porte et de deux bandes latérales qui flanquent la porte.
Les bandes latérales sont ornées de frises de végétaux entrelacés.
Le pourtour du tympan est également orné d'une frise de végétaux entrelacés. En son centre, on distingue le 35e Buddha du groupe des 35 Buddhas de purification. Il est assis en vajra āsana sur un double lotus. Ses mains sont posées l'une sur l'autre dans le mudrā de l'absorption méditative (skt. dhyani mudrā). Une représentation stylisée de la montagne cosmique indienne, le Mont Méru (ou Suméru), est posée sur ses mains. Il est entouré d'une aura intérieure composée de motifs finement ciselés et d’une aura extérieure ou principale, formée de motifs végétaux avec, au sommet, un joyau précieux flamboyant. Le nom de ce Buddha est gravé de chaque côté du registre supérieur de l’aura principale. Cf. Françoise Wang-Toutain, Le décor de la tombe de l'empereur mandchou Qianlong : r. 1735-1796, Paris : IET-Collège de France, 2018, p. 517.
De chaque côté du Buddha sont représentés une conque en position verticale entourée de rubans ondulants ainsi qu’un récipient dans lequel se trouvent des plumes de paon. Il est probable qu’il s’agit d’un vase rituel (tib. ‘bhum pa) mais, du fait qu’il comporte une anse, l’objet représenté ressemble beaucoup plus à une théière tibétaine sans son couvercle. Cette iconographie relativement curieuse peut indiquer que l’artiste qui réalisa ces sculptures connaissait mal la différence entre ces deux objets. Peut-être était-il chinois ? Ce vase est posé sur un tabouret dont quatre pieds sont visibles.

Relation :

Pour d'autres représentations des 35 Buddhas de purification, cf. Première chambre funéraire. Voûte, Deuxième chambre funéraire. Voûte, Hall d'entrée. Mur nord et Deuxième chambre funéraire. Mur nord.

Retour à la collection go to link

Décor de la tombe de l'empereur Qianlong

Votre sélection

Pas de sélection

X